couronne2.jpgfontaine2.jpgfossa.jpgglouton2.jpggoura2.jpgibis5.jpgloup2.jpgmargay2.jpgmur.jpgpinceau2.jpgvari2.jpgventreroux2.jpgwallabi2.jpg

Historique

La création de la Réserve Zoologique de Calviac est l’aboutissement d’un long processus, un projet rêvé, réfléchi, mûri depuis l’enfance.

La première personne à soutenir Emmanuel Mouton dans sa vocation est le naturaliste Jacques Bouillault, fondateur du parc zoologique du Tertre Rouge, à La Flèche , qui le conseille, alors qu’il n’a pas encore dix ans, et devient son mentor.

Un peu plus tard, ce sont Gerald et Lee Durrell, écrivains-naturalistes britanniques, qui influencent toute la philosophie du projet. Comme dans leur institution de Jersey, Emmanuel Mouton décide de vouer tous ses efforts aux petites espèces menacées, souvent méconnues, qui courent un grave danger à l’état sauvage.

C’est le Bioparc de Doué-la-Fontaine qui le premier accepte d’accueillir le jeune homme en tant que stagiaire. Il a quatorze ans. La scénographie du parc, avec ses falaises, ses cascades, ses îles, sa végétation exubérante, au plus proche de la nature, le marque durablement. L’esprit des lieux est envoûtant. Aujourd’hui encore, il considère toujours Doué comme le plus beau zoo du monde.

Trait d’union entre son enfance et sa vie d’adulte, Jacques Bouillault, Lee Durrell et Pierre Gay (directeur du Bioparc de Doué) ont rejoint Emmanuel Mouton le temps d’une soirée d’été à la Réserve de Calviac, quelques semaines seulement avant l’ouverture au public.

La Réserve de Calviac, concrétisation d’un rêve d’enfant, ne constitue pas pour autant un but en soi mais demeure seulement un moyen d’œuvrer pour la conservation de la biodiversité.

Jacques Bouillault et Emmanuel Mouton étudient les plans de la Réserve (mai 2006)
Jacques Bouillault et Emmanuel Mouton étudient les plans de la Réserve. De gauche à droite: Pierre Gay (Doué), John Hartley & Lee Durrell (Jersey), Emmanuel Mouton (Calviac)et Stewart Muir (Newquay)

Chronologie de la création

2002 :
Emmanuel Mouton quitte le Muséum national d’histoire naturelle où il occupe le poste de chef-animalier adjoint.

2003 :
La formation en Gestion des Espèces Menacées chez Durrell (Jersey) oriente définitivement le projet vers les petites espèces en danger.
Première conférence EAZA (Association Européenne des Zoos et Aquariums) à Leipzig, où Emmanuel Mouton expose le projet.


2005 :
Martin-Laquièze CalviacDébut mai, découverte du site de "Sous le Roc", idéal en tout point pour l’implantation de la future Réserve.
1er septembre : Suzanne et Jean Martin-Laquièze lui confient les clefs de "Sous le Roc" (photo ci-contre: avec Jean-Paul Ségalat, maire de Calviac).


2006 :
L’enquête publique relative à la création de la Réserve s’avère favorable. L’aventure commence.


Travaux Calviac2007 :
11 août : tous les Calviacois sont conviés à la 1ère fête de "Sous le Roc" pour découvrir le projet.
En septembre, les travaux de la Réserve débutent.



Fossa Calviac2008 :
En avril, nous accueillons nos premiers animaux — les fossas.
Le 3 août, dix mois après le premier coup de pioche, la Réserve Zoologique de Calviac ouvre ses portes au public.



2009
:
Création du fonds de dotation « Institut Calviac Biodiversité ». Les membres de l’ICB établissent la politique de mécénat, de communication et marketing de la Réserve.

2010:
1 étoile au Guide Michelin Vert Périgord-Quercy. 2 « routards » sur le Guide du Routard Périgord.

2011:
Calviac devient membre permanent de l’EAZA (Association Européenne des Zoos et Aquariums).
Arrivée des tamarins de Goeldi en provenance de Jersey. Naissance des premiers fossas.

2012:
Mylène Sannier, chef-animalier de la Réserve, devient coordinatrice européenne du programme d’élevage du goura de Victoria.
Naissances chez les tapirs et les margays.

2013:
La Fondation EDF finance l’élevage conservatoire du vison d’Europe et ses actions pédagogiques.
Le point mort (30.000 visiteurs annuels) est atteint. Le premier glouton à naître en France voit le jour à Calviac.
Organisation du colloque de l'AFSA (Association Francophone des Soigneurs-Animaliers) sur le thème de la conservation des espèces menacées.

2014:
La Fondation Bouygues Telecom finance une ruche vitrée sensibilisant le public à la vie des abeilles et les menaces qui pèsent sur elles.
Arrivée des hapalémurs du lac Alaotra.

2015:
Transformation en Société Coopérative d’Intérêt Collectif à but non lucratif.
Arrivée des tamarins lions dorés, prêt du Gouvernement brésilien.
Naissance chez les lémurs couronnés.

Copyright © 2012 Reserve Zoologique de Calviac. Tous droits reserves. Conception & realisation 2kvl.com